Petit retour sur la coupe de France des ligues minimes

// 17/12/2013 // Jeunesse, Minimes

Photo équipe de ligue minime 2013-2014

Coupe de France des ligues minimes.

Petit retour sur la coupe de France des ligues minimes qui s’est disputée le dimanche 1er décembre dans la salle de la vieille Forme à Rochefort.
Un événement majeur pour le club des Tigers qui recevaient pour la première fois cette compétition. Première étape dans le plan de détection mis en place chez les jeunes par la direction technique national afin de repérer les joueurs qui alimenteront dans les années à venir les équipes de France espoirs et juniors ce tournoi voyait s’opposer les sélections des ligues Centre, Aquitaine, Midi-Pyrénées et bien sûr Poitou-Charentes.

Une équipe picto-charentaise à forte coloration Rochefortaise avec pas moins de 6 joueurs des Tigers ainsi qu’avec des joueurs de La Rochelle, Angoulême, Celles sur Belle et Thouars.
En guise d’apéritif, un gros morceau se présentait avec la ligue centre vice-championne de France 2013 entraînée par G.Bruel, technicien réputé dans le monde du Roller Hockey. Une sélection composée de joueurs de Vierzon, Tours et Châteauroux bien connus de nos joueurs pour les avoir  affrontés depuis plusieurs années en finales de zone. Sans surprise les visiteurs proposaient un jeu précis appuyé par une bonne vitesse d’exécution. Malgré tout les locaux dirigés par Guillume Tribes ne se laissaient pas impressionnés et parvenaient à repousser les assauts adverses pendant une dizaine de minutes avant de s’incliner une première fois. Une belle résistance qui ne pourra durer tout un match avec une seconde mi-temps nettement dominé par les joueurs du centre. Score final 0/11. Pas de quoi rougir face à une équipe qui devrait encore être sur la podium lors de la finale cette année.

En plat de résistance, une équipe également bien connue, l’Aquitaine avec notamment les joueurs d’Anglet mutli titrés depuis de nombreuses années et les joueurs de St Médard habitués des phases finales du championnat de France. Nos représentants ne se souciaient pas du CV impressionnant de leurs adversaires proposant un pressing plein d’envie face à des joueurs aquitains qui préféraient s’en remettre au talent individuel de chacun sans chercher de solution collective. 1/2 à la mi-temps rien n’était joué et la salle de la Vieille Forme rugissait de plaisir en voyant son équipe résister de la sorte. Deuxième mi-temps et retour sur terre pour notre sélection qui encaissera 5 buts et n’en marquera qu’un seul.Les erreurs grossières de placement se payent cash face à des joueurs aussi expérimentés qui auront profiter de quelques errements pour remporter une victoire peu convaincante. 1/7 à la fin du match. Le score il y a 2 ans face à cette même sélection était de 0/33 !!! que de progrès !

Enfin le dessert pour cette fin de tournoi avec la sélection Midi-Pyrénées victorieuse l’an passée 6/1. Ultra motivés à l’idée de créer la surprise, les joueurs de Guillaume Tribes poussés par leur public allaient jeter toutes leurs forces dans la bataille et délivrer une partie pleine d’énergie et de solidarité. Si le match restait souvent brouillon, on ne pourra pas reprocher aux joueurs des 2 équipes de s’être dépensés sans compter pour remporter la victoire. C’est finalement sur un score nul 2/2 que la partie se finira. Très proche de l’exploit après avoir fait la course en tête, la sélection Poitou-Charentes peut malgré tout savourer son premier résultat positif depuis la création de cette coupe de France des ligues minimes il y a 3 ans.
Une journée riche d’enseignement pour les responsables régionaux. Si le chemin est encore long pour rivaliser avec les meilleurs équipes françaises mais l’état d’esprit affiché tout au long de la journée est porteur d’espoir pour les années à venir.

Rideau sur belle journée de hockey pour nos joueurs minimes.

Un petit mot pour remercier toutes les personnes qui ont donné un coup de mains (mention spéciale à nos « crêpières bretonnes » et nos rois du sandwichs) pour accueillir avec chaleur (malgré le froid ambiant) les délégations adverses.